Google+

Quels os charnus ?

 

10347405 876421845721547 8566902560501829246 n 

IMPORTANT : Ingrédients et ratios pour un chien en bonne santé.

En fonction de certaines pathologies,  une diète spécifique peut être recommandée et il convient de se renseigner auprès de votre vétérinaire.

 

RAPPEL Ration type :

Ration totale =
- 60 à 65 % viande
- 10 à 15 % d'os (pour le calcul, à toujours donner sous forme d'os charnus), soit environ 30 % d'os charnus, selon le type d'os charnus habituels 
- 10 % abats
- 10 % (à 15 %) de légumes
- 5 % fruits
+ compléments (huile omégas 3, oeufs, algues, levure de bière)  et autres compléments si nécessaire.

 

Pour ces calculs vous pouvez utiliser le Calculateur ration type théorique type barf.

Il suffit de rentrer :

- le poids de votre chien :
- le % choisi pour la ration totale
- le % d'os contenu dans vos os charnus pour connaitre la bonne répartition os charnu/viande/abats.

Le calculateur fera tous ces calculs

OS CHARNUS CRUS 
Pour le calcul : Os pur dans la pièce charnue = 10 à 15 % environ de la ration totale
Soit selon le type d'os charnu,  20 à 50 % d'os charnus sur le total muscles/os charnus
Avec un équilibre moyen autour de 30 % conseillé si on varie beaucoup les os charnus


Quels types d'os charnus ?
 

Les os doivent TOUJOURS ETRE DONNES CRUS ET ENTOURES DE VIANDE et adaptés à la taille de l'animal
 

Adapté signifie pas "trop petit" par rapport à l'animal pour éviter qu'il gobe.

Il est important de varier les types de viandes : 3 types de viandes minimum, pour diversifier les apports.
On varie ainsi les os charnus, les viandes musculaires.

Selon la taille de votre animal, choisissez les os charnus adaptés que vous pouvez lui donner, selon vore propre organisation.

Ian Billinghurst indique que les os charnus de poulet sont les plus intéressants, avec un meilleur niveau d'acides gras essentiels par rapport aux autres types d'os charnus. Il les privilégie, mais conseille de varier aussi avec des os charnus de lapin, agneau, canard etc...

Les os charnus de boeuf sont plus durs, l'animal est moins jeune, donc la viande plus chargée en toxines. Par contre le muscle de boeuf contient des protéines de haute qualité.

Les os charnus d'agneau sont particulièrement gras : tout dépend des besoins de votre animal à ce niveau (forte activité par ex).
 

Types d'os charnus :

Volailles entières ou coupée de moitié, cailles entières, poussins entiers, lapin

Ailes, cuisses de poulet, dinde, canard

Cou de poulet, dinde, oie 

Plat de côte de boeuf, agneau

Queue de boeuf, veau, porc

Les os porteurs d'animaux adultes (boeuf par ex) sont très durs :  risque de dents cassées.

Néanmoins, dans les années antérieures, c'était une pratique courante que de donner à ronger ce type d'os...


Apports nutritifs

Dans les os charnus (comme dans le muscle) il y a du gras "invisible" mais aussi du gras visible.
Ce gras visible est à trier. 
Ian Billinghurst explique que les os charnus peuvent contenir plus de 40 % de gras dont une moitié de "gras visible". 

Ce qui importe, en termes d'apports nutritifs c'est les acides gras essentiels (omégas 6 et 3) qu'on va trouver dans le poulet, les oeufs (auparavant bien plus chargés d'omégas 3 !!) mais aussi dans les huiles animales riches en omégas 3.
Mais tout peut dépendre des besoins en lipides. 
Certains chiens ne tolèrent pas ces morceaux de gras blanc azotés, qui ne sont pas bons pour le foie comme le précise Laurence Caro.


La chaire viandeuse des os charnus constitue un apport différent par rapport à des simples muscles : peau,  graisse, collagène, tendons, cartilages etc..cartilages.

L'os charnu apporte, notamment, du calcium, des lipides, dont acides gras essentiels, des vitamines A, D, E, cuivre et fer, acides aminés, exepté la méthionine.

Ian Billinghurst explique qu'ils représentent un apport plutôt complet, à compléter par du muscle pour un apport complet en acides aminés de trés bonne qualité.

Il va manquer les vitamines B, et de nos jours, des omégas 3, de l'iode du fait des méthodes d'élevages, systéme agraire.

L'os sera nécessaire pour l'apport de calcium mais permet donc, aussi un apport important en terme nutritif, et complémentaire par rapport au seul muscle.

Décharner une cuisse n'apportera pas les mêmes apports qu'un filet de poulet.

Il s'agit donc d'apporter les deux.

L'excès d'os est à proscrire, des gamelles avec seulement du muscle également ! Même si c'est du joli steak ..

Charlyne Perron
 et Ian Billinghurst insistent tous les deux à ce sujet., tout comme Tom Lonsdale qui parle de "carcassitores", plutôt que carnivores.

Pour le dosage voir cet article : Os charnus : dosage et Viande : muscle

Le Calculateur ration type théorique type barf propose un dosage à la fois précis (à prendre tel un repère) et "moyen" : entre 10 et 15 % d'os "pur" dans la ration type proposée par Sylvia Kramer.

Compte tenu de la ration type qui est présentée différement selon chacun, on arrive à un dosage moyen autour de 30 % d'os charnus dans la ration totale, si on varie des os charnus entre 20 et 60 % d'os pur.
Cela correspond aussi au fameux "50/50" entre viande et os charnus qui sera insuffisant si on ne donne que des os charnus ayant moins de 40 % d'os, et excessif si on donne que des os charnus ayant plus de 40 % d'os.
Cela correspond en gros à ce dosage, entre 10 et 15 % d'os "pur", proposé par Sylvia Kramer Livre Stop à la malbouffe Croquettes car au final il s'agit d'adapter à son chien, et tous les adultes ne supportent pas les 15 % du Calculateur ration type théorique type barf.
12 % à 15 % est une bonne moyenne pour un chien adulte.
Tout ceci est expliqué en détail dans Os charnus : dosage


Les os broyés seront abordés dans un autre article.

Comment calculer la bonne répartition os charnus/muscle ?


Le plus simple est un calcul à la semaine pour les os charnus entiers.

Sachant que durant au moins 15 jours voire plus, vous allez débuter avec un os charnu de poulet uniquement.

1) Définissez les os charnus adaptés à votre animal que vous souhaitez donner. 
Sachant que durant au moins 15 jours ou plus, vous allez débuter avec un os charnu de poulet.
Vu que vous allez peu varier, autant être relativement précis car les os charnus de poulet vont de 20 à 60 % d'os.

2) Jauger le % d'os (au besoin décharner, par exemple les cuisses sont trés variables et vont du simple au triple pour l'os) pour chaque type d'os charnu.

3) Basez vous sur les quantités hebdomadaires recommandées (en fonction de l'âge d'os charnus notamment) et muscles et voyez comment "bien" les répartir sur la semaine par "unité" d'os charnus, avec une certaine "largesse" au niveau des calculs. Ce n'est pas au gramme près !

Vous pouvez faire des repas avec des quantités inégales sur la semaine, si c'est plus pratique à mémoriser pour vous, des repas avec un os charnus ayant plus d'os etc...

Mais attention à bien répartir les os charnus sur la semaine, surtout si vous donnez des os charnus avec un % élevé d'os ! Sur plusieurs jours, si vous donnez 100 % de de tels os, le risque d'occlusion est réel. 


4) Comparez les quantités appropriées à donner pour chacun. 

Faîtes une moyenne quotidienne si elles sont proches

Faîtes une répartition plus précise à la semaine si l'écart est significatif. 

Ou alors sur 15 jours ou plus (un type d'os charnu par semaine par ex), selon la praticité des calculs pour les "unités" d'os.

Un os charnu avec moins d'os peut "rattraper" le jour suivant celui qui aura plus d'os.

L'idéal reste de varier un maximum, de donner le plus régulièrement possible un os charnu, donc au quotidien. Sous réserve de la taille du chien et des quantités recommandées.

Ce n'est pas toujours facile avec un os entier mais les quantités recommandées peuvent être arrondies ! Le calculateur est à prendre tel un repère.

Votre facilité d'organisation compte aussi !


5 ) Observer le transit. Le chien ne doit pas forcer.

Notez qu'en début de BARF, lors des premiers jours, il y a parfois un jour "sans selles" ou...des selles molles, diarrhées, ou un transit quotidien normal. Sur 4 chiens j'ai eu droit à tous les cas. On est sensé introduire les os charnus au bout de 5 à 7 jours. Le transit est surtout à observer quand le chien est relativement habitué, ayant passé le cap du tout début.

En cas d'excès "élevé", on constate des selles crayeuses, blanches. il ne faut pas donner d'os charnus lors du repas suivant et diminuer la quantité en faisant les bons calculs.

Si les selles sont trop dures, trop sèches, vérifiez votre dosage de légumes, peut être trop bas, et votre dosage d'os. Corriger en conséquence.

Parfois un excés d'os n'est pas identifié : cas d'une ration avec pas assez de fibres mais aussi, souvent avec en plus trop d'os, qui entraîne une alternance de selles molles et selles trop dures, voire constipation. Il s'agit donc de vérifier les bons dosages car sinon vous allez devoir rectifier au quotidien le dosage des os charnus alors qu'en fait la ration manque de fibres.

Bien calculer la bonne dose, c'est à dire celle nécessaire et suffisante, c'est faciliter en tout cas le confort digestif, le transit stable, en permettant de cibler facilement la dose adaptée de légumes, qui eux sont des régulateurs de transit. L'os n'a pas à être utilisé en tant que tel, ni l'huile...

Un transit ne devrait pas être aléatoire, ni dépendre de la quantité d'os.

En soi l'organisme réagit de façon "saine" lorsque diarhhée, selles molles et il s'agit de trouver la cause plutôt que de jouer au cache misère avec un excés d'os qui peut produire un cercle vicieux.

6) Retenez les dosages après observation, selon le moyen "mémo technique" qui vous convient le mieux : à la semaine, au jour, sur 15 j ou encore par type d'os charnu, une moyenne "générale" etc...

Chaque gamelle n'aura pas les mêmes os charnus, pas les mêmes quantités totales ni la même quantité d'os charnus....
Un écart pour un petit chien qui a 120 g de ration et l'écart sur celui qui a 800 g n'a pas la même importance !
Idem si on tire vers les % élevés d'os pour son propre chien.
 

 

 

 

Sources :

- Sylvia Kramer : Livre "Stop à la malbouffe Croquettes 
La logique carnivore. Laurence Caro et Guide du BARF Laurence Caro -
- Nourrir son animal à la viande crue Charlyne Perron
Je nourris mon chien naturellement - Swanie Simon -
Manuel du BARF Tom Lonsdale -
-Give Your Dog a Bone : Dr. Ian Billinghurst (ebook)
The Barf Diet: For Cats and Dogs - Ian Billinghurst -
-Recommandations AAFCO 2014 pour pet food
- Article Dr Coquet, Croissance du chiot
Waltham Nutrition chien et chat
Nutritional Requirements and Related Diseases of Small Animals -
Sites Français sur le Barf dont Les os et le rapport phosphocalcique Tribu Carnivore

 

 

Date de dernière mise à jour : 31/03/2017

Chers visiteurs,

Ce site est en cours de mises à jour importantes 

Je me suis rendue compte que parfois il y a un décalage entre celui qui sait "mieux" et celui qui ne sait pas, quand il s'agit de faire passer le bonne information personnalisée.

Certains articles sont absents, d'autres sont prévus et certains seront revus.

L'objectif est une simplification claire pour tous les débutants car selon le degré de connaissances de chacun, soit l'information tue l'information ou au contraire l'information précise est nécessaire. 

Il faut s'informer correctement tout en restant confiant, optimiste car nos chiens le ressentent.

Sans oublier qu'avant les années croquettes nourrir un chien n'exigeait pas un brevet en alimentation, c'était dans notre savoir général. Ce savoir s'est perdu à mesure que nos connaissances scientifiques ont augmenté et que la malbouffe a gagné du terrain et un changement qualitatif qui fait que certains compléments sont désormais nécessaires (par ex les algues, omégas 3).

Un animal est notre miroir qui pointe ce qui ne va pas dans le bon sens et c'est trés souvent en fonction dans l'intérêt de son gardien.
Nos animaux sont "indulgents" envers l'humain qui fait de son mieux en sachant corriger ce que son animal lui montre, et en comprenant ce qui est à sa portée. C'est pour cela que certains cas sont plus difficiles que d'autres.

 

La diversité des cas et des évolutions individuelles améne donc une complexité quand il s'agit de divulguer la bonne information. Il s'agit donc de toujours garder à l'esprit le "bon sens paysan".

De nouveaux ouvrages seraient à écrire par des scientifiques, à la lumière de la comparaison critique entre la logique du BARF, celle des croquettes et la biologie des carnivores. Espérons que ce sera la prochaine étape maintenant que de plus en plus de chiens et chats sont au BARF.
En attendant je conseille à tous les débutants d'acheter des livres sur le BARF, en particulier celui de
Sylvia Kramer "stop à la malbouffe croquettes".

 


Merci de votre bonne compréhension.


Bonne visite !