Google+

La ration type

 

10177531 847412028636482 3987198442772507010 n 

 

IMPORTANT : la ration type correspond aux ingrédients et ratios pour un chien en bonne santé.

En fonction de certaines pathologies une diète spécifique peut être recommandée et il convient de se renseigner auprès de votre vétérinaire.

Des besoins spécifiques sont à connaitre, en fonction de l'âge :
jeune en croissance, ou seniors.

 

Ration type :

Ration totale =

75 % = 60 à 65 % viande + 10 à 15 % os
(juste pour le calcul, l'os est à donner dans une pièce charnue, donc entoué de viande et toujours cru) Lire sur le sujet : 
Viande : muscle et Os charnus

+ 10 % max d'abats. Lire sur le sujet : abats (50 % coeur, 1/4 foie (1/2 max), 1/4 autres abats)

+ 10 % (à 15 %) environ de légumes + 5 % fruits. Lire sur le sujet : L'apport de fibres nécessaireListe légumes/fruitsRecette MIX légumes et fruits

+ les compléments nécessaires pour équilibrer la ration (huile omégas 3, poisson et/ou algues, oeuf, levure de bière) et d'autres compléments éventuels, pour répondre à certains besoins spécifiques, le cas échéant. Lire sur le sujet : compléments

Calculateur

Vous pouvez utiliser le Calculateur ration type théorique type barf.

Il vous permettra de connaitre les dosages et, notamment, de connaitre la part d'os charnus, en fonction de l'os charnu que vous souhaitez donner.

Il suffit de rentrer le poids de votre chien, le % choisi pour la ration totale et, éventuellement, le % d'os contenu dans vos os charnus.

Le calculateur fera tous ces calculs.

La ration type reste une ration thérorique, à adapter plus ou moins selon chaque cas, mais elle garantit l'équilibre de l'alimentation.

La précision de ces calculs est à prendre tel un repère, en tenant compte des maximum et minimum.

Le but est d'éviter certains excés (excés d'os, et excés d'abats pour les chiens), ou des manques (ne pas donner tous les ingrédients, suivre des dosages ou des fréquences insuffisants...)


Il faut aussi prendre en compte la logique de la ration type :

Le dosage des os charnus est lié à celui des muscles + abats et il ne doit pas être excessif.

On ne doit pas donner sur plusieurs jours uniquement des os charnus ayant des % trés élevés en os. Un % excessif d'os est dangereux.
Les cas "classiques" d'occlusion arrivent avec des broyés d'os qu'on donne sans ajout de muscles.

Les abats sont trés riches et leur apport ne doit pas dépasser les dosages recommandés à la semaine. (50 % d'abats max lors d'un repas)

Le dosage des légumes et fruits est à adapter selon le transit, car ils régulent ce dernier.

Les types de viandes sont à varier (muscle et os charnus).

Le poisson est à donner à raison d'une dose journalière par semaine (maximum 2 si on a des raisons "particulières").

Les compléments nécessaires sont à doser en fonction des ingrédients apportant les mêmes apports (poisson et omégas 3 par ex). 

La modération est de mise quant à l'ajout d'autres compléments, qu'on choisit en fonction des besoins rééls.

Les besoins spécifiques d'un jeune animal ou d'un senior sont à prendre en compte, car ils différent sur certains points.

En cas de pathologies un régime spécifique peut être éventuellement nécessaire.

La ration type vise un animal en bonne santé et adulte.


Respect de la ration type


La ration type, en respect des principes clés définis , est sensée fournir une alimentation équilibrée sur la semaine, voire plus.

Cet équilibre repose, en partie sur la variété, fréquence de certains apports, mais aussi sur les bons dosages des ingrédients nécessaires.

Une ration type jamais, ou presque jamais, respectée aboutira à une alimentation déséquilibrée.

Sous pretexte d'un équilibre non quotidien, il ne s'agit pas de faire n'importe quoi, mais juste de se "rassurer" si tel jour, telle semaine on n'a pas mis tel ingrédient.

Il est plus facile de respecter la ration type, sur la semaine, que mémoriser des écarts réguliers....


Quand on s'écarte de la ration type, qui vise un chien en bonne santé, il s'agit de savoir pourquoi.




Pourquoi des compléments ?

On tente de reconstituer une proie, mais la proie est surtout un repère au niveau des dosages d'os, abats.

Nos viandes d'élevage n'apportent pas les mêmes apports qu'une vraie proie sauvage.

Et en plus, de nos jours, les viandes manquent d'omégas 3, d'iode.

Un animal sauvage ne mangerait pas forcément la même proie, les grosses proies peuvent être partagées, il serait capable de s'auto réguler aussi.

La sélection naturelle n'est pas de mise non plus ! On veut le meilleur pour nos animaux, les garder en bonne santé, même s'ils ont des "faiblesses".

Il s'agit donc de tenir compte des besoins nutritifs fondamentaux qu'on connait, d'adapter si besoin..

D'où la néccessité de complémenter, de varier les viandes, y compris par des viandes qui ne sont pas celles "habituelles" pour le gabarit du chien. 

Et ce, même si le chien, dans la nature, ne ferait pas ses courses sur internet ni au magasin bio du coin...

Le BARF ce n'est pas nier les besoins de nos chiens domestiques, leur faire subir les aléas de la nature, à fortiori quand ils sont dus à l'homme ...

On ne prend pas nos chiens pour des loups, ni pour des animaux sauvages, comme le disent certains. C'est bien nous qui remplissons la gamelle...

Ceci vaut aussi pour ceux qui nourrissent avec des poulets entiers.

Et en cas de pathologies, il est nécessaire de prendre avis auprès d'un vétérinaire, même si on doit faire des recherches personnelles également.

 

 

 

 

Sources :

- Sylvia Kramer : Livre "Stop à la malbouffe Croquettes 
La logique carnivore. Laurence Caro et Guide du BARF Laurence Caro -
- Nourrir son animal à la viande crue
Charlyne Perron
The Barf Diet: For Cats and Dogs - Ian Billinghurst -
Give Your Dog a Bone : Dr. Ian Billinghurst (ebook)
Je nourris mon chien naturellement - Swanie Simon -

et notes issues de diverses sources internet :

Sites Français sur le Barf

Articles sur le BARF

 

 

Date de dernière mise à jour : 04/04/2017

Chers visiteurs,

Ce site est en cours de mises à jour importantes 

Je me suis rendue compte que parfois il y a un décalage entre celui qui sait "mieux" et celui qui ne sait pas, quand il s'agit de faire passer le bonne information personnalisée.

Certains articles sont absents, d'autres sont prévus et certains seront revus.

L'objectif est une simplification claire pour tous les débutants car selon le degré de connaissances de chacun, soit l'information tue l'information ou au contraire l'information précise est nécessaire. 

Il faut s'informer correctement tout en restant confiant, optimiste car nos chiens le ressentent.

Sans oublier qu'avant les années croquettes nourrir un chien n'exigeait pas un brevet en alimentation, c'était dans notre savoir général. Ce savoir s'est perdu à mesure que nos connaissances scientifiques ont augmenté et que la malbouffe a gagné du terrain et un changement qualitatif qui fait que certains compléments sont désormais nécessaires (par ex les algues, omégas 3).

Un animal est notre miroir qui pointe ce qui ne va pas dans le bon sens et c'est trés souvent en fonction dans l'intérêt de son gardien.
Nos animaux sont "indulgents" envers l'humain qui fait de son mieux en sachant corriger ce que son animal lui montre, et en comprenant ce qui est à sa portée. C'est pour cela que certains cas sont plus difficiles que d'autres.

 

La diversité des cas et des évolutions individuelles améne donc une complexité quand il s'agit de divulguer la bonne information. Il s'agit donc de toujours garder à l'esprit le "bon sens paysan".

De nouveaux ouvrages seraient à écrire par des scientifiques, à la lumière de la comparaison critique entre la logique du BARF, celle des croquettes et la biologie des carnivores. Espérons que ce sera la prochaine étape maintenant que de plus en plus de chiens et chats sont au BARF.
En attendant je conseille à tous les débutants d'acheter des livres sur le BARF, en particulier celui de
Sylvia Kramer "stop à la malbouffe croquettes".

 


Merci de votre bonne compréhension.


Bonne visite !

×