Google+

Le pas à franchir

10473614 10204692837630396 7864238968451621357 n 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Choisir le BARF, c'est prendre en main la nourriture de son animal

Choisir le BARF c'est un choix qualitatif, basé sur le souhait de nourrir le mieux possible son animal, pour sa bonne santé générale.

C'est aussi le choix affirmé de ne plus déléguer à l'industrie cette responsabilité.

Cela sous entend donc une responsabilité, la nécessité de recueillir des informations, puisque, aujourd'hui, "on ne sait plus" nourrir son animal....

.


Cela demande un certain investissement personnel au début, au niveau de la "bonne information"

Le BARF ne demande pas d'être nutritionniste canin, mais ne s'improvise pas. Il faut s'informer. 

Ne vous laissez pas impressionner par les gens qui poussent trés loin la recherche d'informations (dont je fais partie...). Cela reste un choix personnel, un intérêt particulier pour la nutrition. 

Il faut avoir conscience que le choix du BARF reste minoritaire, qu'il sera de ce fait plus difficile de trouver de l'aide auprès d'un vétérinaire pour réaliser la ration.
Mais, il y a de plus en plus de vétérinaires concernés....Il y a aussi surtout des résultats édifiants .....

Le plus important sera donc de bien comprendre la ration type, de voir si oui ou non il faudra l'adapter à votre animal, de bien lister les compléments nécessaires pour équilibrer la ration, de bien vérifier les bons dosages de vos rations. Le but de ce site est de vous aider à cela.

Ensuite, il s'agira d'observer votre animal, de corriger éventuellement, selon son transit, selon sa morphologie. 

Si vous vous inscrivez dans un forum, groupe, il faudra savoir recueillir les bonnes informations, savoir "trier" les infos trop vulgarisées, parfois déformées ou inadaptées, et donc garder un esprit critique, curieux pour retenir la bonne logique du BARF (y compris vis à vis de ce site !) au milieu d'informations parfois contradictoires.
Chacun ne fait pas les mêmes courses, ne fait pas la même gamelle selon l'os charnu donné, tous les chiens n'ont pas les mêmes besoins, intolérances, donc tout le monde n'insiste pas sur les mêmes points et n'a pas les mêmes difficultés. C'est là qu'on trouve les limites d'un mode expliqué par des particuliers qui parlent de leurs propres gamelles.
En plus on mélange souvent raw feeding et BARF, ou encore whole prey. Il y a aussi d'autres façons de pratiquer le BARF que celle recommandée par tel groupe. Or chaque ration type a sa propre logique, le choix des dosages et des ingrédients interférent entre eux. Autant il s'agit de savoir individualiser à son animal autant quand le choix d'un mode a été décidé il s'agit de rester dans la logique de sa ration type car elle a été réfléchie, testée dans sa globalité.

C'est pour cela que je vous conseille de débuter vos recherches par le livre de sylvia Kramer, "Stop à la malbouffe croquettes",  car il synthétise les choses importantes à connaître, tout en étant trés détaillé. C'est un ouvrage de base, le plus complet sur le BARF, à avoir sous la main.

Il y a aussi la traduction du livre "Je nourris mon chien naturellement" de Swanie Simon qui partage une vision trés simple et rassurante. Elle explique la bonne approche à faire et cett vision es valable pour tous les modes du cru.

Les livres du Dr Billinghurst sont en anglais et c'est dommage car ils éclairent sur sa vision du BARF sans se perdre dans un partage encyclopédique suceptible d'être mal compris ou déformé. Il explique l'essentiel et c'est déjà beaucoup de synthétiser ainsi la logique d'un mode qu'on propose.

Pour des informations plus précises, en plus de celles données par sylvia Kramer :

Vous pouvez lire également  guide-barf-laurence-caro-2.pdfguide-barf-laurence-caro-2.pdf (1.06 Mo). Laurence Caro a écrit également : La logique carnivore.

Ou encore le livre de Charlyne Perron qui propose notamment des "recettes" de mix, donne son point de vue sur certains ingrédients.

Le Manuel raw feeding Tom LonsdaleManuel raw feeding Tom Lonsdale (1.02 Mo) aborde le raw feeding, mais peut être intéressant à lire pour comparer.

Ensuite vous pourrez "peaufiner" l'information au travers des groupes, forums, au fur et à mesure de vos questionnements, difficultés.

Le plus dur sera de s'y mettre, de faire le pas, ensuite la routine s'intalle et les bons résultats encouragent et ne font pas regretter cet effort initial.


Si la "nutrition" et vous, cela fait 3....faîtes vous aider, expliquer "oralement", ne vous contenter pas d'une simple assistance "virtuelle" via le net....

Soyez prêt, assurez vous d'avoir bien compris sa logique, ses principes, les dosages, le bon choix des ingrédients, avant de vous lancer !

Suivez bien le protocole indiqué et pensez également à la cure de pré et probiotiques nécessaire.

Sachez aussi que la meilleure alimentation de votre animal sera aussi celle qui vous convient, celle que vous vous sentez capable d'aborder avec facilité.
Votre chien vous ressent, votre assurance compte pour le satisfaire.

Sachez aussi que la vie est faite par principe de bonnes opportunités du moment qu'on y "croit".
Et on obtient les bonnes informations surtout quand on en a besoin caron les recherche par "besoin".

Cela signifie que même si l'alimentation animale vous est inconnue, forcément, au fur et à mesure des besoins, vous trouverez l'information adéquate.

Le tout est de collecter les informations de base vraiment nécessaires pour débuter donc de bien comprendre la logique du BARF, le but des conseils pour débuter. Le reste s'ensuit. Ne vous perdez pas, cherchez l'essentiel, le fondamental, ce qui vous est nécessaire "en pratique".

Si vous ressentez le besoin de passer rapidement votre animal à une ration maison, mais ne vous sentez pas prêts pour le BARF, pour différentes raisons, ne reculez pas, passez le à la ration méangère. Cela fera office de transition et il aura une ration "qualitative".

Renseignez vous, y compris sur les besoins propres à votre animal auprès d'un vétérinaire

Discutez en aussi avec votre vétérinaire ! Même s'il n'est pas "pour", même s'il ne connait pas bien le BARF, du moment que vous avez compris, vous, la logique du BARF, ces principes, la discussion vous apportera nécessairement des élements, parfois importants par rapport aux besoins précis de votre animal qu'il connait.

Vous pouvez aussi vous renseigner auprès d'un vétérinaire spécialisé en nutrition ou encore vérifier les besoins alimentaires de votre chien malade avec un spécialiste de sa pathologie. C'est ce que j'ai fait pour ma part. Un vétérinaire spécialisé en nutrition est apte à conseiller sur les besoins alimentaires de tous les chiens.

Ou encore un vétérinaire ostéopathe. Sa vision holistique se concilie tout à fait avec la logique du BARF.
Grâce à ses connaissances en phytothérapie, il pourra vous aider, notamment, par rapport au choix de certains compléments (ou "au non choix" !).
 

Ne vous cantonnez pas à l'information sur le seul BARF

Informez vous bien auparavant sur le BARF, sur la différence avec la ration ménagère, afin que l'échange avec les vétérinaires soit enrichissant.

S'informer, acquérir la conviction d'un "bon choix", ce n'est pas seulement recueillir uniquement les avis 100 % "pour"...mais faire un peu le tour du sujet.

Appréhender les informations du net avec intelligence

Il ne devrait jamais être question de renier en bloc la science vétérinaire, l'avancée des connaissances nutritionnelles, comme on peut le lire parfois, sous pretexte que les personnes ont des animaux désormais en parfaite santé, ou ont du, par elles mêmes, trouver une solution toutes seules pour leur animal malade sous croquettes.

Le particulier voit peut être l'aiguille sur ses propres animaux, mais pas la poutre chez ceux du voisin...et ne va pas se transformer en vétérinaire pour autant.

L'apprenti sorcier c'est surtout celui qui conseille son voisin en fonction de son propre animal, de sa propre façon de faire alors que le chien du voisin est différent, que le voisin ne nourrira pas de la même façon.

Vos connaissances vraiment utiles sont celles qui sont utiles à votre propre animal, en pratique. C'est celles ci que vous devez vous attacher à bien comprendre.

L'alimentation est trop complexe, les interactions trop nombreuses pour se perdre en allant trop loin.

Le principal éceuil sera le discours trop général, qui en plus vulgarise l'explication au point qu'elle puisse mal être comprise.

Il s'agit de savoir tirer profit de la science vétérinaire efficacement, en tenant compte de la "logique" différente du BARF, par rapport aux solutions industrielles ou même la ration ménagère.

Cette logique différente est trés importante car la solution diététique devra en tenir compte.
Ce qui est vrai pour les croquettes ne l'est pas forcément pour le BARF...Tant au niveau d'un régime, que pour des analyses sanguines d'ailleurs, du moins pour certains taux.

C'est donc à un vétérinaire compétent en nutrition de vous aider à ce niveau, si vous en ressentez la nécessité, plutôt que vous perdre d'abord sur le net.
Le net vous aidera, ensuite, pour mettre en pratique, car pas même un vétérinaire ne va tout vous "mâcher".

Je vous conseille de lire toujours plusieurs sources, de privilégier la lecture des sites connus, et de poser des questions sur groupes, forums après vos recherches personnelles ou pour vérifier vos bonnes conclusions. 

L'avis d'un vétérinaire compétent en nutrition sera nécessaire si votre animal souffre de pathologies, afin de vérifier s'il a des besoins particuliers.

Cela ne vous empêche pas de faire des recherches personnelles, trés utiles au contraire, avant de le voir et après !

Ne comptez pas que sur le net, pas que sur le vétérinaire, mais sur votre bonne compréhension de l'ensemble des informations receuillies. Et un vétérinaire sait cela bien plus que l'internaute lambda.

Si vous avez un jeune animal, un animal âgé, renseignez vous sur ses besoins spécifiques.
 

BARF et médecine naturelle

Notez également que les bienfaits du BARF pourront changer votre façon de régler certains soucis pour votre animal, sans parler de viser une meilleure santé globale de part l'alimentation.

Non seulement vous pourrez le nourrir à la carte, mais aussi mieux compter sur les médecines naturelles. Cela vaut le coup.

L'efficacité de la phytothérapie est, "en théorie", meilleure sur un animal dont l'alimentation est à base de viande, sans excés de glucides.
Il y aura moins de "concours" entre les glucides et les plantes médicinales, donc une assimilation sensée être meilleure. Sans parler de la meilleure immunité générale espérée, des organes sensés mieux fonctionner, si on épargne le pancréas.
La phytothérapie fonctionne, y compris sur un carnivore, mais il reste un carnivore malgré tout, donc on peut supposer que le BARF rend la phytothérapie plus performante.

Pour ma part, mes chiens sont aujourd'hui principalement suivis par des vétérinaires ostéopathes, hormis le suivi cardiaque de mon chien âgé. Ce n'était pas le cas sous croquettes.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 06/05/2017

Chers visiteurs,

Ce site est en cours de mises à jour importantes 

Je me suis rendue compte que parfois il y a un décalage entre celui qui sait "mieux" et celui qui ne sait pas, quand il s'agit de faire passer le bonne information personnalisée.

Certains articles sont absents, d'autres sont prévus et certains seront revus.

L'objectif est une simplification claire pour tous les débutants car selon le degré de connaissances de chacun, soit l'information tue l'information ou au contraire l'information précise est nécessaire. 

Il faut s'informer correctement tout en restant confiant, optimiste car nos chiens le ressentent.

Sans oublier qu'avant les années croquettes nourrir un chien n'exigeait pas un brevet en alimentation, c'était dans notre savoir général. Ce savoir s'est perdu à mesure que nos connaissances scientifiques ont augmenté et que la malbouffe a gagné du terrain et un changement qualitatif qui fait que certains compléments sont désormais nécessaires (par ex les algues, omégas 3).

Un animal est notre miroir qui pointe ce qui ne va pas dans le bon sens et c'est trés souvent en fonction dans l'intérêt de son gardien.
Nos animaux sont "indulgents" envers l'humain qui fait de son mieux en sachant corriger ce que son animal lui montre, et en comprenant ce qui est à sa portée. C'est pour cela que certains cas sont plus difficiles que d'autres.

 

La diversité des cas et des évolutions individuelles améne donc une complexité quand il s'agit de divulguer la bonne information. Il s'agit donc de toujours garder à l'esprit le "bon sens paysan".

De nouveaux ouvrages seraient à écrire par des scientifiques, à la lumière de la comparaison critique entre la logique du BARF, celle des croquettes et la biologie des carnivores. Espérons que ce sera la prochaine étape maintenant que de plus en plus de chiens et chats sont au BARF.
En attendant je conseille à tous les débutants d'acheter des livres sur le BARF, en particulier celui de
Sylvia Kramer "stop à la malbouffe croquettes".

 


Merci de votre bonne compréhension.


Bonne visite !