Google+

Chiens sensibles : protocole 1

Protocole 1 Ajout de céréales

IMPORTANT :
Lire au préalable les conseils généraux sur la transition pour chiens sensibles. 
Notamment au sujet des pré et probiotiques mais pas seulement.

Attention ! Ce protocole n'est pas le protocole habituel ! Il vise seulement les chiens sensibles, senior etc.. !


Il s'agit de réaliser une ration  "semi BARF semi ménagère".


Calculez votre ration comme pour une ration BARF, en suivant le protocole habituel de tests des viandes, mais en remplacant une partie du muscle donné cru (ou cuit au tout début) par des céréales (riz ultra cuit, millet ultra cuit par ex) à hauteur de 10 % + carottes cuites 

Prorata : 80 g de céréales = 100 g de viande "environ".

Exemple : Chien de 10 kg à 3 % de poids vif = ration totale de 300 g
Vous enlevez 10 % de muscle soit 30 g
30 g = 80 X 30 / 100 = 24 g de céréales cuites à ajouter en remplacement.

Si votre chien sensible ou âgé est en colique, donner 25 % de céréales, carottes cuites, et dès que la colique cesse, diminuer de moitié la part des céréales pour passer ensuite à 10 %, 5 %.

Vous pouvez également, débuter par de la viande cuite. Vous passerez progressivement au cru, en diminuant la cuisson et en intégrant des os charnus à toujours donner crus.
On peut conseiller la cuisson pour les chiens âgés par exemple, les plus fragiles.
Notez que pour certains chiens la simple cuisson peut suffire pour les aider à passer au BARF.
L'ajout de céréales vise surtout les chiens sensibles du transit.
Vous pouvez donc d'abord tester une ration cuite, sans céréales.

Observer le transit, n'allez ni trop vite, ni surtout trop prudemment.

Il faut testez la diminuation, supression des céréales, et revenir en arrière si nécessaire.
C'est le seul moyen pour savoir quand le chien peut s'en passer.


Le but est de viser dans un premier temps  10 % maximum de céréales, de stabiliser pour pouvoir les supprimer ensuite, dès que c'est possible.


Sur certains chiens cela peut prendre des mois. D'autres pourront avoir une ration BARF rapidement.

La méthode est donc empirique, au cas par cas.

Il ne faut pas être convaincu à l'avance qu'il faudra toujours lui donner une certaine quantité de céréales.

Mais il ne faut pas non plus se formaliser si vous donnez 5 % de céréales....


Exemple : Pour mon chien il a fallu deux suppressions, la première a duré 3 semaines. Au bout de 6 mois l'apport de céréales n'avait plus aucun intérêt pour son transit. On s'en rend compte uniquement en testant.



Pour le reste : on fait comme selon le protocole classique

Pour le test des viandes, introduction des os charnus, compléments, variété de légumes, abats, il s'agit de faire comme selon le protocole classique, avec un prudence accrue comme expliqué ci après.

Le protocole des tests des ingrédients doit être fait trés rigoureusement si vous supposez des intolérances.

Sachez que les os charnus sont bien moins digestes que la viande mais ont un effet constipant.

Pour les os charnus :

Pour un animal sensible, les donner, au début, sous forme de broyé d'os peut être intéressant (pré digestion).
Vu le % d'os contenu dans ces broyés, en respectant les doses recommandées dans le
Calculateur ration type théorique type barf, vous apporterez une quantité importante de muscle, en veillant à le choisir de trés bonne qualité, en le triant si nécessaire (morceaux de gras, collagène (film transparent) donc ne pas donner des déchets de parure bourrés de collagène  "invisible" (Principes clés).

Ceci va compenser tout ce qu'on peut lire sur ces broyés, sachant que tout produit transformé dépend aussi de la fiabilité du fabricant. Vous pouvez aussi tenter de le
faire vous même. 


Notez que le Dr Billinghurst conseille d' introduire dès le premier jour les os charnus (après un jour de jeûne quand c'est possible) notamment aux fins d'un bon transit, y compris sous forme de broyé d'os. 

Par la suite vous pourrez donner des os charnus entiers.

Je vous invite à lire
cet article sur les broyés.

Personnellement, sur mon chien sensible et mon chien âgé, je n'ai pas attendu 7 jours comme indiqué généralement mais 3 jours, sous forme de broyé d'os avec du millet, alors qu'ils étaient en colique foudroyante. La colique a cessé dès le lendemain.

Avec un os charnus entier la digestion peut être plus difficile.
Il n'est pas rare de trouver des bouts d'os dans les selles d'un chien débutant.
Il n'est pas rare qu'un chien sous croquettes supporte des bouts de viande crue mais pas des os charnus.


Pour les abats :

Introduisez les quand le transit est vraiment stable depuis au moins 3 semaines, par petites doses si nécessaire.
Ne dépassez pas le dosage journalier dans un premier temps car ils ramolissent les selles.
Vous verrez par la suite comment ils sont supportés (dosage hebdomadaire et apport en plusieurs fois). 

Le coeur étant un abat musculaire il sera mieux supporté.

Je conseille donc de commencer par du coeur, puis du foie, mais séparés et selon leur propre dosage respectif :
Sur les 10 % d'abats d'une ration : 1/2 coeur ou 1/4 foie.
Le reste sera remplacé par du muscle.

Si tout va bien vous pourrez donner les deux en même temps.

Puis tester un autre abat (1/4 des 10 %)


Mix légumes/fruits :

Prudence avec les fruits qui à haute dose sont laxatifs (sauf banane) 

Dosez bien les légumes et fruits : 10 à 15 % de légumes pour 5 % de fruits


Les fibres sont régulateurs de transit.

Un manque de fibres se remarque par un transit instable : selles molles et constipation.

Un chien sensible du transit peut avoir un besoin accru de fibres, tout en ne supportant pas un excés.

Calculez bien la dose d'os charnus afin d'avoir le moins de choses à corriger. 

Un bon dosage d'os, de légumes = transit normal chaque jour avec les mêmes dosages.

Il me semble opportun de simplifier avec l'apport du même type d'os charnus pour débuter, et varier les muscles.
Cela sera plus pratique, pour identifier un éventuel soucis de transit du à un dosage de mix inadapté, si vous êtes sur du bon dosage d'os.
Par la suite, vous pourrez varier les os charnus, bien entendu.

 

Date de dernière mise à jour : 04/04/2017

Chers visiteurs,

Ce site est en cours de mises à jour importantes 

Je me suis rendue compte que parfois il y a un décalage entre celui qui sait "mieux" et celui qui ne sait pas, quand il s'agit de faire passer le bonne information personnalisée.

Certains articles sont absents, d'autres sont prévus et certains seront revus.

L'objectif est une simplification claire pour tous les débutants car selon le degré de connaissances de chacun, soit l'information tue l'information ou au contraire l'information précise est nécessaire. 

Il faut s'informer correctement tout en restant confiant, optimiste car nos chiens le ressentent.

Sans oublier qu'avant les années croquettes nourrir un chien n'exigeait pas un brevet en alimentation, c'était dans notre savoir général. Ce savoir s'est perdu à mesure que nos connaissances scientifiques ont augmenté et que la malbouffe a gagné du terrain et un changement qualitatif qui fait que certains compléments sont désormais nécessaires (par ex les algues, omégas 3).

Un animal est notre miroir qui pointe ce qui ne va pas dans le bon sens et c'est trés souvent en fonction dans l'intérêt de son gardien.
Nos animaux sont "indulgents" envers l'humain qui fait de son mieux en sachant corriger ce que son animal lui montre, et en comprenant ce qui est à sa portée. C'est pour cela que certains cas sont plus difficiles que d'autres.

 

La diversité des cas et des évolutions individuelles améne donc une complexité quand il s'agit de divulguer la bonne information. Il s'agit donc de toujours garder à l'esprit le "bon sens paysan".

De nouveaux ouvrages seraient à écrire par des scientifiques, à la lumière de la comparaison critique entre la logique du BARF, celle des croquettes et la biologie des carnivores. Espérons que ce sera la prochaine étape maintenant que de plus en plus de chiens et chats sont au BARF.
En attendant je conseille à tous les débutants d'acheter des livres sur le BARF, en particulier celui de
Sylvia Kramer "stop à la malbouffe croquettes".

 


Merci de votre bonne compréhension.


Bonne visite !

×